L’Assemblée Générale du FIT : constats alarmants mais solidarités féministes

Le 18 avril, notre association a réuni ses adhérent.e.s pour présenter comme chaque année le rapport d’activité et les comptes.
Si ces derniers montrent une gestion rigoureuse qui permet à l’association de se projeter, le rapport d’activité révèle une situation dramatique concernant les violences subies par les 98 résidentes hébergées en 2015 et leurs conséquences sur leurs parcours scolaires et d’accès à l’emploi.

Bien que les jeunes femmes soient les premières victimes des violences contre les femmes, les spécificités des jeunes sont mal prises en compte par les dispositifs d’aide aux femmes victimes de violences et notamment par les dispositifs d’hébergement. Cette invisibilité en terme de prise en charge mais aussi en terme de communication renforce le continuum des violences et une même jeune femme peut être polytraumatisée.

Par ailleurs, ces jeunes femmes dans leur accès à l’emploi sont là encore invisibles, « hors radar » des politiques publiques de l’emploi même si l’équipe du CHRS parvient à considérablement agir.
L’association renforcera en 2016 son engagement sur l’emploi, à la fois en construisant des outils de formation à destinations des entreprises et des acteurs de l’emploi et en travaillant sur des nouveaux projets de partenariats.

L’Assemblée Générale a été heureuse d’élire deux nouvelles membres au Conseil d’Administration.
Enfin, l’incendie qui a dévasté une partie de l’établissement et la solidarité qui s’est exprimée a permis à une vingtaine de résidentes de créer un collectif « les femmes leader » au slogan « la solidarité c’est notre force » avec pour ambition et objectif de s’entraider.
Le collectif avait préparé un buffet exceptionnel, autour duquel nous avons pu échanger et rire !
Bonne lecture et à l’année prochaine.

Rapport d’Activité FIT 2015

AG du 13/04/2016 2