Solidarité avec les écolières nigérianes enlevées #BringBackOurGirls

Bring back our girls

Il y a quelques semaines, plus de 200 jeunes filles ont été enlevées du pensionnat où elles étudiaient à Chibok, dans le nord du Nigeria. On pense que les ravisseurs font partie de la secte islamiste Boko Haram. Bien que pendant les jours qui ont suivi l’enlèvement, cette nouvelle était partout dans les médias, maintenant tout le monde semble avoir oublié ces jeunes filles.

Beaucoup de pays africains sont en proie à des rébellions, des guerres civiles, des conflits et de nombreux problèmes internes. Ces situations sont particulièrement dangereuses pour les enfants, notamment les filles et les jeunes femmes, dont beaucoup ont été victimes d’attaques.

Les filles qui ont été enlevées sont prises dans un conflit dont elles ne sont pas responsables et leur voix doit être entendue ! Nous exprimons notre solidarité avec ces jeunes filles kidnappées et appelons le monde à ne pas oublier.

Le FIT est signataire de la pétition initiée par  Ify Elueze, une militante féministe nigériane. La communauté internationale doit se mobiliser et les sauver !

>> SIGNER LA PETITION SUR CHANGE.ORG : cliquez ici.